La création d'un site sans CMS


1.      Le choix de technologie ? Pourquoi ne pas utiliser la même partout ?

Lorsqu’un site est développé, il doit répondre à un besoin qui varie suivant le projet. Un site vitrine et un réseau social n’auront pas les mêmes tâches mais répondent tous deux à des contraintes communes. La plus connue, c’est le temps de réponse. Il faut savoir qu’on définit généralement un temps de réponse d’une page comme lent s’il est supérieur à 2 secondes. On imagine bien qu’avec un site vitrine il est facile d’être en dessous de 2 secondes mais pour un site plus complexe cela est une vraie problématique.

C’est ici qu’arrivent les technologies. Si on utilise des technologies optimisées pour un site contenant beaucoup de données, le temps de réponse sera bon.

Un des points pertinents de la création des sites sans CMS c’est que nous ne sommes pas contraints par la technologie et il est facile d’en changer tout en gardant la même interface visuelle.

2.      La capacité d’adaptation

Maintenant, parlons de ce qu’on appelle les dépendances. Lors de la création d’un site avec WordPress , il est impossible que le site fonctionne sans WordPress. On dit alors que le site dépend de WordPress.

Lorsqu’un développeur va créer un site il va d’abord s’intéresser à l’avancée technologique récente afin de voir les évolutions actuelles des outils de programmation et s’y adapter. Par exemple, pour un site demandant une messagerie en temps réel comme Facebook, il serait judicieux d’utiliser la technologie FireBase permettant de faire un système de messagerie en temps réel rapide et efficient. De plus, cela permet de profiter d’une architecture plus rapide et plus sécurisée. Aussi, contrairement au CMS, les outils que WdM utilise dans le développement s’utilisent généralement avec d’autres outils.

Prenons un exemple. Nous avons un outil qui permet d’afficher les articles rédiger par votre rédacteur sur la page principale de votre site internet. Et un autre outil qui permet l’édition d’article. Les deux vont alors travailler ensemble mais ne seront pas dépendants. Ce qui permet de remplacer facilement un outil avec un autre sans créer de problème sur le reste du site.

On obtient donc un site sécurisé, fiable et rapide, mais par-dessus tout, simple à mettre à jour.

3.      Le principe d’API

Une des architectures les plus courantes aujourd’hui c’est la création d’API. Imaginons la création de plusieurs sites qui doivent contenir des informations similaires. Il nous faut trouver une solution afin que chacun de nos sites puissent avoir les mêmes données.

C’est ici qu’intervient l’API : Application Programming Interface ou Interface de programmation d’application. C’est un code qui va servir uniquement à communiquer des informations et permettre leurs modifications. Ici, pas de visuel, uniquement de l’échange de données.

Imaginons l’architecture d’un site vitrine et d’un site E-Commerce, tous deux raccordés aux mêmes données car on souhaite que le site vitrine affiche les nouveaux produits et que le site E-Commerce affiche les derniers articles postés sur le site vitrine. Nous allons donc avoir une API qui va pouvoir dialoguer avec les deux sites internet afin d’envoyer les informations qu’ils veulent voir s’afficher.

De plus, cela permet de ne pas stocker de données sur les sites que nous créons, de renforcer la sécurité des sites et d’en permettre le partage vers d’autres sites ou applications.

La création d’un site sans CMS

Dans un précédent article , nous avons exposé des points importants à prendre en compte lors de l’utilisation d’un CMS comme WordPress.

Lorsqu’un site est en développement, le développeur va se poser des questions lui permettant de définir ce qu’on appelle l’architecture du site. Ici, nous parlons de comment le site sera développé : Est-ce que les données sont communes à plusieurs sites ? Est-ce que le site a besoin de changer souvent ? Est-ce que le site doit être compatible pour mobile ? Etc…

Ces questions vont permettre de choisir la technologie avec lequel le site sera développé.

4.      En conclusion

Créer un site avec un CMS peut sembler être une solution facile et efficace. En effet, cela demande une installation du CMS, un design graphique et quelques modifications techniques pour avoir votre site internet en ligne en quelques jours sans trop de problème. Néanmoins quand on décide d’aller un peu plus loin dans la création d’un site, on se retrouve avec des limites qui sont difficilement franchissables. L’avantage de la création d’un site à la base, c’est que le site est créé selon le besoin alors qu’avec un CMS, nous modifions le besoin pour convenir au site.

Le site n’aura plus de contrainte et ne sera limité que par votre imagination !